Archives pour l'étiquette blues

Paul Personne, un bluesman, un grand

Un grand homme, un bluesman à la française, Paul Personne est un musicien exceptionnel. Discographie impressionnante, de nombreuses années en tant que musicos dans les pattes, et pourtant pas si connu que ca dans la nouvelle génération. Je ne l’ai moi même vraiment connu qu’il y a quelques années. Alors pour ceux qui ne connaissent pas, ou mal, j’espère vous donner envie de creuser!

Je vous partage aujourd’hui son dernier album enregistré avec le groupe « à l’ouest »

Ses qualités sont nombreuses, mais ce que j’apprécie le plus est sa façon de chanter en français, choix au départ de sa part. Faire du blues avec cette distinction, et le faire en français. Double avantage, on comprends les paroles, et on apprécie les belles sonorités de notre langue.

Et musicalement ce qu’il en sort? Une force, une énergie. Et un charisme. On tape du pied avec cette rythmique entraînantes. On hoche la tête avec les riffs de guitares. Il prend son pied dans cette musique, nous emmène et c’est ca l’important!

Bonne écoute.

Ma sélection de la semaine: Black Keys, du blues moderne

Cet album après une première écoute en lisant les diverses chroniques enthousiastes avait finit sa course directement dans un dossier « oui, bof et alors? » je m’étais ennuyé.

Et puis par hasard, un morceau (tighten up) se retrouve sur ma playlist matinale. Et là, sans explication je reste accroché. Suspendu a ces rythmes secs, lancinants. Cette voix envoutante.

Il parait que c’est du blues, soit. Je n’en sais rien, mais ca sent quand même fortement la musique moderne. Formatée a la sauce mp3, et musique numérique.

Mais une fois que l’on a plongé une oreille sérieuse sur cet album, il y reste bien accroché.

Spotify: The Black Keys – Brothers

Deezer: http://www.deezer.com/music/the-black-keys/brothers-539360?provider=website

Black Keys – Brothers by cooperativemusicuk

Son of Dave, du blues moderne

Découvert dans un récent Taratata, ce grand mec, à l’allure très année 40 décoiffe! Il porte le chapeau des gangsters de cette époque, une gueule à faire peur, on se demande bien ce qui va sortir comme musique.

Il s’installe seul, l’harmonica d’un côté, des maracas de l’autre, et à ses pieds une petite machine à effet. J’ai adoré au début de son morçeau le petit signe au public de ne pas taper dans les mains! On connaît bien le public français qui est bien souvent à contre temps!

De cette homme à l’allure d’Al capone, il en sort un blues envoutant. Aucun instrument en dehors de son harmonica et des maracas. Il fait toutes ses rythmiques avec sa bouche ou autre partie de son corps. Il sample ensuite pour passer en boucle son rythme.
On assiste en live à une musique qui semble vraiment sortir du corps, avec des son très humains. Ça respire le vécu, comme toute bonne musique blues, mais cette absence de batterie ou de guitare en rajoute une couche! Seule une présence féminine aux cœurs adoucit cette musicale venue du fin fond de l’Amérique, et très masculine, qui semble sentir la sueur.

Cerise sur le gâteau, ses albums s’appellent o1, o2, o3 ce qui est sans rappeller les albums de Led Zeppelin

Les liens:
* Son site officiel: http://sod.ward404.com/
* Passage à taratata: http://video.mytaratata.com/video/iLyROoafYVBR.html

PS: je ne mets plus de lien de myspace, je deviens allergique au graphisme et à la lourdeur de ce machin.